Contact

 

Marion Plumet

marionplumet@tutanota.com

Qui je suis, d'où je parle...

 

Cela fait plusieurs années maintenant que je travaille sur les rapports de domination hommes/femmes et les violences qui en résultent. Victime d’un viol à l’adolescence au sein du milieu familial, cet événement a fait naître chez moi une certaine obsession pour le sujet...

À l’époque, j’ai eu la chance de pouvoir parler, d’être soutenue, d’avoir les ressources nécessaires pour porter plainte et trouver un avocat qui me défende. La procédure fut longue, elle dura un peu plus de 10 ans et s’acheva par un procès duquel je suis sortie victorieuse. Victorieuse et surtout victime. Pas menteuse. Pas aguicheuse. Pas salope.Victime. Et ce n’est qu’à partir de ce jour où la société m’a désignée ainsi, victime, qu’enfin, j’ai pu commencer à ne plus en être une.

Durant ces 10 années de procédure, j’étais loin de penser que les violences masculines étaient chose commune. Dans ma tête, il s’agissait d’un fait divers, d’un truc qui n’arrivait jamais, sauf à moi, d’un drame intime en somme. Puis, à la fin de ce procès, j’ai commencé à regarder autour de moi... Et je me suis rendue compte que c’était pas très beau.

J’ai vite appris qu’une personne de mon entourage avait vécu « la même chose ». Je n’était plus la seule, nous étions même très nombreuses et ça m’a révoltée. Ça m’a révoltée comme ça n’avait jamais été le cas pour ma propre situation. Avec l’aide de la Maison de Femmes LCause à Brest, j’ai alors organisé une « campagne-expo contre le viol » en invitant des ar tistes à s’emparer de cette question. C’était un pas de géant dans ma reconstruction et mon premier pas dans le militantisme. Puis, très vite, j’ai décidé d’installer mon atelier d’artiste au sein même de cette Maison de Femmes.

LCause, c’est avant tout un accueil de jour pour les femmes victimes de violences. En plus d’y exercer mon travail d’artiste, j’y suis aussi bénévole. J’y accueille et accompagne de nombreuses femmes, de tout âge, de tout milieu et de toute origine, toutes, victimes de violences masculines. Aujourd’hui, je considère que ma pratique militante est « la même » que ma pratique artistique. Ensemble, elles se nourrissent et prennent corps.

Je travaille presque toujours sur des séries et, bien souvent, mon geste est répétitif. Les objets que je crée, les figures que je dessine se ressemblent. Exactement comme les histoires de violences que rapportent les femmes : toujours très intimes, très personnelles, et en même temps très banales, très similaires. Pas dans les détails mais dans les schémas, les mécanismes. Comme ces récits de femmes, mises bout à bout, mes productions explorent une seule et même histoire, une histoire universelle, l’histoire de la domination masculine.

Presse

Elle colle "Nos Mortes" dans les rues - Breizhfemmes - février 2019 

Violences conjugales: «Nos mortes», un collage géant pour représenter la réalité des féminicides - 20minutes - janvier 2019 

Curriculum Vitae

Exposition collectives

 

2019

        Corps divins, Cineffable, Festival international du film lesbien & féministe, Espace Reuilly, Paris

        Ne me libère pas, je m’en charge, LCause, Maison Pour Toutes, Brest

2017

        En corps, Centre culturel de Comines, Belgique        

        En corps, l’Atelier 2, Villeneuve d’Ascq

        Statu Quo, Maison des arts et de la culture, Laon

 

2016         

        Unframed festival, Berlin

        Entrées libres, Les moyens du bord, Morlaix

        Femmes pas seulement, Galerie du collège Louis Pasteur, Noyon

        Grandir, La Filoche, Chaligny

        LCause s’expose, Maison de la fontaine, Brest

 

2015         

        Art in the Jungle, dans le bidonville de Calais

        Parcours d’artistes, Les Passerelles, Pontault-Combault

        Les belles tonsures, La countrie, Anetz

        Baliz, ouverture des ateliers d’artistes, Brest

        Spectacle en appartement, Monstration Brest

        Hallez tongue au tiaple avec le collectif Körper, l’atelier d’Estienne, Pont-Scorff

 

2014         

        Exposition en parallèle au colloque Processus de sexuation, processus de différenciation : 

        Quel-le-s autres ?, Université de Bretagne Occidentale, Brest

        Performance 3ème mue, Spectacles en appartement, Brest

        Tribu(ne) avec le collectif Körper, Pont-Scorff

        Vidéo/Bars, L’oeil d’oodaaq, Rennes

 

2013         

        Organisation et participation à l’exposition Silence on viole, Maison Pour Toutes LCause, Brest

        Enfances 3, Satellite Brindeau, Le Havre

        Cette famille Angle 1, La Conserverie, Metz

        Prix Icart de l’art contemporain, Espace Pierre Cardin, Paris

 

2012         

        Un train peut en cacher un autre, La Ruche, Rouen

        Sculptures en l’Ile, 15e édition, Andrésy

 

2011         

        Hors-Bords 2, Galerie du Faoëdic, Lorient

        D’abord les forêts.../opus 2, Aubepierre-sur-Aube

        C’est pas du jeu, Moulin de Pencastel, Arzon

 

Expositions personnelles

 

2019

        Nos mortes, intervention dans l'espace public, en partenariat avec l'espace Simone de Beauvoir, Nantes

2018

        J'hais peur, Espace Simone de Beauvoir, Nantes

2017 

        Silence on viole, Université de Bretagne Occidentale, Brest

        Des femmes qui portent et Des femmes emportées, dans le cadre de La mixité sex’prime avec 

        la Ligue de l’enseignement, Lycée de l’Harteloire, Brest

 

2016 

        Des combattantes, exposition virtuelle sur le site du PLAC - Petit lieu d’art contemporain

        Festival Impulsion Femmes, Niort

        Des Femmes qui portent et des femmes emportées, Les Passerelles, Pontault-Combault

 

2015 

        Exposition sur les murs de la ville de Brest pour la Journée internationale contre les violences 

        faites aux femmes, Brest

 

2011         

        Vestiges, galerie du collège Louis Pasteur, Noyon

 

2010 

        Il était une autre fois, Maison de la fontaine, Brest

Editions

2019

Participation à la revue FANTÔME "Le réveille est la révolte"

Commandes

2017

        Réalisation d'une campagne d'affiches pour la ville de Brest à l'occasion du 8 mars, journée internationale

        des droits des femmes, en collaboration avec la graphiste Paulina Wisniewska. 

 

2013 

        Illustration du documentaire Après les coups, le long combat d’Alexandra Lange écrit et réalisé                         

        par Stéphanie Davoigneau, France 5

 

Résidences

 

2013 

        Résidence au bois de Kergré et acquisition de Facéties par la mairie de Ploumagoar

 

 

Ateliers pédagogiques

2008 - 2019 

Encadrement de nombreux ateliers d’arts plastiques
À Brest : Ligue de l’enseignement, Maison de Quartier de Lambézellec, Lycée Dupuy de Lôme,Lycée Vauban, Collège Penn Ar C’hleuz, LCause, Collectif AGIR, Résidence des Lys Blancs, Foyer de Kerlivet / À Laon : Centre social Le Triangle et Médiathèque Georges Brassens / À Ploumagoar : École élémentaire Christian Le Verge / À Noyon : Collège Louis Pasteur - À Ploemeur : Centre pénitencier

 

Parcours

 

2005-2009 

        École Supérieure d’Art de Bretagne, Lorient

        Obtention du DNSEP, option art (2009)

        Obtention du DNAP, option art avec les félicitations du jury (2007)

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now